A la Bourse : que nomme par « produits dérivés » ?

Avez-vous déjà entendu parler de produits dérivés en bourse ? Depuis les années 2000, le courtage en ligne a facilité aux particuliers l’accès aux produits dérivés. Il suffit d’avoir un compte via un courtier en ligne, et en quelques clics, depuis votre écran, vous avez la possibilité d’acheter ou de vendre un grand nombre de produits dérivés. De quoi s’agit-il exactement et pourquoi y investir ?

Produit dérivé : définition

Un produit dérivé est un instrument financier dont la valeur dépend de la fluctuation de celle d’un autre actif appelé sous-jacent. Le sous-jacent peut être des obligations, des actions, des indices boursiers, des devises, des matières premières minérales ou agricoles… Ils sont très variés, plusieurs types d’actifs peuvent être envisageables. Le produit dérivé peut être acheté ou vendu sur un marché de gré à gré ou sur un marché organisé. On parle de marché de gré à gré (OTC ou  Other The Counter) lorsque les deux parties sont mises en relation directement par l’intermédiaire d’un courtier ou à leur propre initiative. On parle de marché organisé, lorsque le produit dérivé est côté en bourse (on parle ainsi de bourse et de produits dérivés ou de produis de bourses).

Pourquoi investir dans un produit dérivé ?

Un produit dérivé, qu’il soit négocié sur un marché de gré à gré ou que l’on parle de bourse et de produits dérivés, permettent aux investisseurs de se protéger contre les risques de liquidité, de marché et principalement de contrepartie. Généralement, les investisseurs ont recours aux produits dérivés pour trois raisons : dans une optique de couverture ; de trading ou encore d’arbitrage. En effet, le produit dérivé peut servir de couverture à l’investisseur lorsqu’ il anticipe une chute du cours du sous-jacent. Puisque celui-ci s’accroit en cas de baisse du cours du sous-jacent. Dans une optique de trading, puisqu’il peut être utilisé comme un effet de levier. Mais attention, les opportunités de gains comme de pertes sont équivalentes. Et l’on parle d’optique d’arbitrage lorsqu’il choisit d’acquérir des produits dérivés sur un marché pour les vendre sur un autre afin de profiter des écarts de valorisation ou de change.

Les principaux types

Il existe une multitude et une famille diversifiée de produits dérivés. On peut parler des contrats à terme sur actions ; des options ; des trackers, des CFD ; des certificats ;  des warrants ; des bons de souscriptions et des contrats futures. Les groupes les plus importants sont les warrants, émis par une institution bancaire et négociés en Bourse (bourse et produits dérivés) ;  les options ; et les contrats à terme qui constituent un engagement ferme  contrairement aux warrants et aux options. Dans tous les cas, rapprochez-vous d’un courtier (en ligne ou physique) si vous souhaitez sauter le pas sur ce sujet assez complexe.

Définition : qu’est ce que le dividende ?
Bourse, en quoi consiste une assemblée générale ?